Une tour de 450 mètres bientôt au Sahara?

9 septembre 2015, Commentsv Commentaires fermés

L’agence d’architecture OXO Architectes a publié sur son site une étude sur la construction d’une tour de 450 mètres au Sahara qui intéresserait fortement les investisseurs étrangers.

Le Sahara marocain est-il sur le point d’accueillir  un projet immobilier de grande envergure ?  Le site web officiel de l’agence d’architecture OXO Architectes en France a publié sur son site officiel la maquette d’un projet immobilier, une sorte de tour nommée « La ville tour des sables. Le projet est décrit comme un concept pour une tour dans le désert du Sahara au Maroc, haute de 450 mètres, quis’établirait sur une surface de 78 000 m² et qui abriterait des bureaux, des restaurants, un bar un hôtel, des logements mais aussi des commerces ainsi qu’un observatoire météorologique.

Contacté par Telquel.ma,  Manal Rachdi le fondateur de l’entreprsie, architecte d’origine marocaine explique la genèse de cette maquette.

Il s’agit à la base d’une étude que nous avons réalisée avec pour objectif de développer un projet d’urbanisation.  Il ne s’agit pas d’un projet commandé. Et j’ai choisi le Sahara au Maroc parce qu’il me semble approprié pour le projet et aussi parce que c’est avant tout mon pays d’origine.

Concept de la ville verticale

L’étude démarrée il y a environ deux ans et qui est toujours en cours, est basée sur le concept de «ville à la verticale une sorte de ville condensée dans une tour avec des bâtiments superposés et autonomes, fonctionnant avec des énergies renouvelables et géothermiques, un vrai bijou technologique »  s’enthousiasme Manal Rachdi. Il ajoute que l’étude fait paraître la tour comme « une pierre sculptée dans le désert».

Il indique également que ce concept de « ville verticale » est de plus en plus développé dans les grands pays du monde pour palier à la densité des villes et  au manque de foncier.

Plusieurs investisseurs intéressés

Manal Rachdi qui mène actuellement son étude en collaboration avec le cabinet Nicolas Laisne Associés a également indiqué que des investisseurs étrangers s’intéressent au projet sans toutefois préciser l’origine de ces investisseurs. « Nous avons été contacté par des investisseurs qui se montrent fortement  intéressés par cette étude mais je préfère leur laisser le soin de se dévoiler eux-mêmes le moment venu », confie t-il   en précisant que l’agence est en train d’étudier avec les investisseurs la possibilité de mettre en place un tel projet qui selon lui pourrait sortir des terres dans les 10 prochaines années.

Il indique cependant qu’il n’a « pour l’instant pas été contacté par les autorités marocaines » sur cette étude.

source: Telquel