Les métiers de l’architecture

L’E.A.C. forme des concepteurs et des maîtres d’œuvre. Les études, d’une durée de 6 années, sont sanctionnées par un diplôme d’architecte reconnu et accrédité par l’Etat. Les différentes instances pédagogiques de l’école s’évertuent chaque année à élargir les champs d’intervention de l’architecte, à travers notamment un suivi permanent de l’évolution de la demande sur le marché du travail et une intégration des nouvelles orientations du métier établies lors des échanges avec les écoles étrangères partenaires (Séminaires, Workshop, échanges d’étudiants, voyages pédagogiques, etc.).

Le lauréat de l’E.A.C. n’est ainsi pas confiné à un seul domaine d’action possible, il se voit proposer régulièrement de suivre, selon ses propres inclinaisons et conception pratique du métier, un ou plusieurs métiers de l’architecture, tant les champs disciplinaires adoptés par l’école sont riches et diversifiés.

Les métiers de l’architecture

  • Architecture à titre privé

Diplômé, l’architecte peut opter pour la création de son propre cabinet d’architecture, engageant ses propres responsabilités et savoir-faire au service d’une profession libérale d’avenir. Maître d’œuvre, il devient entrepreneur, et intègre l’ordre des architectes. Sa réussite dépend de sa capacité à proposer des formes et des concepts architecturaux en accord avec les attentes de son client.

  • Architecture dans la fonction publique

Au sortir de ses études, l’architecte peut intégrer une structure publique, locale, régionale ou nationale. Ce choix de carrière lui confère des responsabilités particulières : il défend l’intérêt général au côté du maître d’ouvrage.

  • Urbanisme, paysage et aménagement du territoire

L’Architecte n’est pas limité à la conception et à la construction de bâtiments, il peut également travailler dans une vision plus globale et intégrée de l’espace, en lien avec l’aménagement et le développement du territoire : espaces publics, voirie, parcs, zones à construire ou à préserver, etc. La dimension paysagère devient primordiale, en ce qu’elle lui permet de façonner l’environnement dans lequel s’insère toute construction, en prenant en compte les questions environnementales, sociales, culturelles et humaines.

  • Rénovation et restauration des bâtiments et des monuments historiques

L’architecte crée, innove, mais rénove également : l’architecture constitue notre patrimoine, témoigne de notre histoire et nécessite donc d’être parfois entretenue. Cette préoccupation est essentielle pour le Maroc, en témoignent les différents sites historiques classés pour certains au Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’architecte peut donc se spécialiser dans la rénovation et jouer un rôle de premier plan dans la conservation des lieux et des monuments historiques. Son engagement peut prendre la forme d’une initiative privée à travers son cabinet ou agence d’architecture, ou collective via des ONG, des associations, ou d’autres institutions.

  • Conseil et assistance auprès de la maîtrise d’ouvrage

Doté d’un champ de connaissance pluridisciplinaire, l’architecte peut proposer de mettre son expertise au service du maître d’ouvrage, à travers des missions de conseil et d’assistance. Dans ce cadre, il ne conçoit pas le bâtiment, mais guide, oriente et soutient le maître d’ouvrage dans la réussite de ses projets.

  • Programmation d’opérations

Dans le cadre des grands projets structurants d’envergure, musée, port, aéroport, mall, etc., il importe de bien identifier les attentes et les contraintes en amont de la phase de conception du projet. L’architecte devra traduire les demandes du maître d’ouvrage et, pour ce faire, établir un programme définissant les différentes phases et données, sur lequel s’appuiera l’architecte en charge de la conception du projet.

  • Enseignement et recherche

L’architecture évolue constamment avec le temps. Si elle est fortement conditionnée par l’évolution des différentes formes de vivre-ensemble, il est important que le savoir architectural puisse se transmettre pour se renouveler. Dans cette perspective, l’architecte peut s’orienter vers la recherche et contribuer, à travers des études doctorales, à nourrir la pensée architecturale.